02 Fév 2021

Mythe #1 : L’analyse des données, c’est seulement pour les entreprises de grande taille

Pour différentes raisons, nous pouvons avoir tendance à penser que l’analyse des données dans l’objectif d’améliorer la performance des affaires (produits, services, gestion, croissance) n’est pas accessible pour une entreprise de petite ou moyenne taille. Nous constatons quotidiennement que des entreprises telles que Amazon, Netflix ou Facebook ont des modèles d’affaires basés sur la connaissance de nos habitudes de vie et de consommation, entre autres lorsqu’on reçoit des recommandations personnalisées de leur part. Il est donc facile de penser que la taille des entreprises est liée au fait d’utiliser les données.

Voici quelques croyances qui peuvent mettre un frein aux initiatives analytiques dans le contexte d’une PME :

  • Nous n’avons pas assez de données
  • La technologie requise demande trop d’investissements
  • Nous n’avons pas la main-d’oeuvre requise

Est-ce réellement le cas ?

 

Les données

Tout d’abord, il est tout à fait possible de valoriser les données sans en posséder une quantité massive. Par exemple, beaucoup de logiciels de gestion et autres services en ligne tels qu’un outil de gestion de projet, un système de relation clients (CRM) ou un logiciel comptable accumulent des données intéressantes à analyser. Par contre, ces logiciels ne sont souvent pas dotés de module analytique ou ils incluent un module de « reporting » de base qui n’est pas personnalisé pour notre entreprise. Il y a donc un potentiel de valeur ajoutée avec les données d’un seul logiciel. De plus, lorsqu’on croise les données d’un domaine métier avec un autre, les possibilités deviennent encore plus grandes. Un progiciel de gestion intégrée (ERP) accumule également une quantité de données très pertinentes pour fins d’analyse. Sans parler des données publiques accessibles gratuitement à tous sur différents portails de données ouvertes tels que Statistiques Canada ou Données Québec. (données macro-économiques, sociodémographiques, météorologiques, etc.)

 

La technologie

Ensuite, il est vrai que la technologie peut être très coûteuse, mais il existe aujourd’hui des solutions très performantes dont les coûts de licence sont parfois très accessibles. Par exemple, certaines solutions analytiques très complètes sont offertes à un tarif de 10$ par utilisateur par mois. De plus, la prolifération des services « cloud » a fait en sorte que les barrières à l’entrée sont beaucoup moins présentes qu’elles ne l’étaient. Une entreprise peut aujourd’hui tester un service en payant des frais mensuels et évaluer si cela est rentable.

 

La main-d’oeuvre

Également, une bonne façon d’aller de l’avant avec des solutions d’intelligence d’affaires est d’avancer à petits pas (de manger l’éléphant par petites bouchées!). En fait, cela est même idéal pour mettre progressivement en place une culture des données dans une entreprise plutôt que de débuter par un projet à la grandeur de l’entreprise entière. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir de grandes équipes spécialisées à l’interne dans ce contexte et parfois, un seul « champion » est même suffisant.

 

Conclusion

En conclusion, toutes les entreprises peuvent bénéficier de l’analyse des données, peu importe leur taille, pour faire différentes choses telles que prévoir les ventes, planifier les ressources et améliorer la connaissance de ses clients. En débutant par des initiatives ciblées, la valeur ajoutée pourra être démontrée concrètement et la connaissance acquise pourra ensuite être réappliquée dans un autre secteur ou pour un autre processus.

 

Poursuivez votre lecture…

Mythe #2 : La technologie est la clé pour valoriser les données

 

Charles Michaud

Consultant en intelligence d’affaires


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© VS3analytics  |   581 702-0998